Appel LIFE+ 2013

Bilan de l’appel 2013

En 2013, le nombre de propositions déposé au niveau européen aussi bien qu’en France a continué d’augmenter : 1468 et 44, respectivement, malgré que le budget disponible était quasi identique (282,7 M€ contre 276,7 M€ en 2012).

Au niveau européen :

Comme chaque année, on constate une baisse du pourcentage de projets retenus pour le volet 3 (3,5% en 2012 pour 6% en 2010 – soit 8 propositions sur 225 déposées). Ce taux est également en baisse pour les projets Nature (à 33% contre 43% en 2012 – soit 79 propositions sur 239 déposées), les projets Biodiversité (13% pour 14% en 2012 – soit 13 propositions sur 103 déposées) et les projets Gouvernance et information (13% pour 19% en 2012 – soit 125 propositions sur 961 déposées).

Comme chaque année l’Italie et l’Espagne ont présenté le plus grand nombre de propositions,et représentent à eux deux plus de 63% des propositions déposées, avec en 2013 51% des projets retenus. Cette prédominance prend des allures d’hégémonie dans le volet 2 puisque ces deux pays représentent 69% des projets acceptés dans ce volet.
La France a toutefois amélioré son score en 2013. Avec 44 propositions présentées, elle arrive en 5e position pour le nombre de propositions présentées et en 3e position pour le nombre de projets retenus (derrière l’Italie et l’Espagne), devant la Pologne, le Royaume Uni et l’Allemagne.
Si on considère le taux de succès, la France est très largement au dessus des autres pays européens avec un taux de 40,9%, derrière le Royaume Uni (47,8%). Il faut signaler que l’Italie a un taux de succès de seulement 11,2%, la Grèce 6,5%, le Portugal 14,3%, l’Espagne 13,4%.

Le montant moyen de l’aide attribuée par projet français ressort à 1,8 M€ soit sensiblement en hausse par rapport à 2012 (1,4M€).

Au niveau Français :

18 projets français ont été retenus parmi les 225 projets qui se sont partagés le budget de 282,7 M€ alloué à l’appel LIFE+ 2013. Ce résultat très encourageant place la France en tête des grands pays européens avec un excellent taux de succès de 40,9%, par rapport au taux européen de 15,3%. Ce taux de succès est particulièrement important dans le volet Nature et Biodiversité (63,6%) puisque 7 des 11 projets déposés ont été retenus.

Il faut rappeler que cette année la concurrence était rude (il fallait obtenir 65 points cette année pour être retenu dans le volet 2 alors que 57 suffisaient en 2012). Ceci est dû à une augmentation continuelle du nombre de propositions.
Ces projets représentent une enveloppe globale de LIFE de près de 29 M€. Pour la première fois, en 2013, la France a dépassé son allocation nationale (aide totale reçue représentant 103% de son enveloppe indicative).

Projets français sélectionnés en 2013

18 Projets français ont été retenus lors du Comité de gestion de LIFE+, au titre de l’appel 2013. Ces projets ont pu démarrer à partir du 1er juillet 2014.

7 projets concernant le volet Nature et biodiversité :

  1. CEN Midi-Pyrénées : Améliorer l’état de conservation des populations de desman des Pyrénées sur 11 sites Nature 2000 : projet LIFE Desman [Nature]
  2. Conservatoire d’espaces naturels de Haute Savoie (ASTERS) : Réduction des atteintes humaines sur les populations de Gypaète barbu : projet GypHelp [Nature]
  3. Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté : Améliorer l’état de conservation des habitats de tourbières sur 16 sites du réseau Natura2000 dans les montagnes du Jura : projet LIFE Tourbières du Jura [Nature]
  4. Parc Naturel Régional Périgord-Limousin : Maintien des populations de moules d’eau douce sur le bassin versant de la Haute Dronne : projet LIFE Marga Haute-Dronne [Nature]
  5. Parc national de La Réunion (projet biodiversité) : Prévenir de l’extinction, deux espèces endémiques de pétrels de l’île de La Réunion : projet LIFE Pétrels endémiques [Biodiversité]
  6. Parc national de La Réunion (projet biodiversité) : Préserver la forêt semi-xérophile de La Réunion et rétablir la connectivité entre les parcelles « restaurées » et les « vestiges » : projet LIFE Forêt Sèche [Biodiversité]
  7. Université François Rabelais, Tours : Conservation de la grande Mulette (Margaritifera auricularia) en France et en Europe : projet Giant Pearl Mussel [Biodiversité]

11 projets concernant le volet Politique et gouvernance :

  1. Helio Pur Technologies : Améliorer le traitement des eaux usées en développant et en testant une méthode plus efficace appelée purification bio-solaire (bio-solar purification – BSP): Projet BioSolWaRe-LIFE
  2. ARELIS Group : « Station de télécommunication TvHYbrid zéro énergie »: Projet LIFE ZENITTHYS
  3. Enogia S.A.S : Réduire les gaz à effet de serre des moteurs thermiques des bateaux de pêche en adaptant une technologie innovante de récupération de chaleur (de type Organic Rankine Cycle): Projet Efficientship
  4. Rhodia Operations S.A.S : Réduire l’impact environnemental lors du processus de production de la vanilline: Projet LIFE VANEC
  5. Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française : Logiciel innovant pour réduire l’impact environnement lors de la construction et la maintenance des routes en Europe: Projet SustainEuroRoad
  6. Université Rennes 2-Haute Bretagne : Améliorer la gestion locale des vignes dans le contexte de l’adaptation au changement climatique Projet ADVICLIM
  7. CMI Greenline Europe : Réduit la consommation d’énergie et l’émission de CO2 et d’oxydes d’azote, dans l’industrie du traitement de l’acier: Projet HYCONOS
  8. Bertin Technologies : Processus de tri automatisé innovant pour le recyclage des matériaux plastiques: Projet INSPIRE4LIFE
  9. CAVEB : Pâturage tournant dynamique – performance environnementale des systèmes herbagers: Projet PDT LIFE
  10. SIEMENS S.A.S : Electric bus rapid transit : high capacity bus with zero local emissions: Projet LIFE BEEBUS
  11. Holcim : Le projet Nowasthem (projet abandonné)

Il n’y a eu aucune proposition française retenue dans le volet Information et Communication en 2013

Principaux changements entre 2012 et 2013

Il n’y a pas de modification notable par rapport à l’année dernière.
Comme en 2012, la soumission des dossiers se fera en ligne via l’outil eProposal (cf. notre guide dans la rubrique Boîte à outils), qui contient tous les formulaires administratifs, techniques et financiers et qui permet de joindre des documents pertinents (annexes, cartes, photos, etc.).
La Commission indique avoir pris en compte les dificultés rencontrées par les utilisateurs l’année dernière, pour essayer de corriger un maximum de dysfonctionnements.